Bien que les auto-écoles soient obligées d’afficher leurs prix au public, elles sont libres de fixer le prix qu’elles souhaitent pour leurs formations. Plusieurs études ont été menées en France et les résultats sont étonnants.

En effet, en fonction des régions les prix peuvent varier du simple au double indépendamment du taux de réussite et du nombre de places d’examen.

Prix du permis de conduire : du simple au double

Plusieurs études ont été réalisées en France et montrent de grandes disparités dans les prix proposés

Le prix moyen d’un forfait de 20heures en 2011 était proche de 1100 euros. Néanmoins, à Lille ces forfaits peuvent être présentés à 780 euros, à Tours ou Montpellier les formations sont facturées moins de 900 euros et à Paris, les prix dépassent souvent les 1400 euros.

A ces montants doivent être ajoutés les frais supplémentaires ainsi que les frais de réinscription en cas d’échec. Or, en France, seuls 2% des candidats obtiennent leur permis avec 20heures de conduite ou moins. Les 98% restants doivent donc prendre des heures supplémentaires faisant augmenter le prix final du permis.

Ainsi, si le prix moyen du forfait de 20 heures est de 1100 euros, le prix réel moyen du permis de conduire après heures supplémentaires et frais additionnels se situe approximativement à 1500 euros.

Pourquoi ces disparités entre les auto-écoles ?

Les représentants de groupements d’auto-écoles reconnaissent les écarts de prix entre les régions.

Les principales explications données se basent sur la concurrence entre les écoles de conduites au sein même des régions mais également les prix de l’immobilier au sein des villes ou encore la facilité de circuler et stationner au sein de ces villes.

L’ensemble de ces éléments engendrant des coûts supplémentaires pour les établissements qui répercutent ces charges sur les clients finaux : les candidats au permis de conduire.

Coûts de formation et taux de réussite sont-ils liés ?

Un raisonnement traditionnel consiste à penser que le candidat en payant cher, va acheter la qualité.

Néanmoins, les études montrent là encore de fortes disparités entre les régions.

A Paris, ville où les formations des auto-écoles sont les plus chères, les taux de réussite sont parmi les plus bas avec des taux de réussite inférieur à 46%. Par contre dans les Alpes Haute Provence, les résultats sont proches de 75% de réussite.

Les taux de réussite dépendent également de facteurs externes comme la clémence de l’examinateur ou encore les difficultés des itinéraires empruntés.

Après analyse de ces études, il apparaît que les formations des auto-écoles sont vendues à des prix pouvant aller du simple au double en fonction des régions et sans garantie de résultats. Prenez donc bien garde lors de votre processus de sélection et ne vous basez pas uniquement sur la proximité de l’auto-école à votre domicile ou encore le prix de vente du forfait de 20 heures.